Les Gendarmes et les Voleurs - 24 mai 2015

 

Les Gendarmes et les Voleurs - 58 kms - 24 mai 2015

Compte rendu par Carl :

En ce week-end de la Pentecôte, j’accompagne Manu et Christophe, qui sont eux en préparation pour le 120km du GRP 2015, sur le trail des Gendarmes et les voleurs de temps à Ambazac près de Limoges, 58km pour 2400m de D+. Cette date correspond également avec la sortie du club NVA (Nord Vendée Athlétisme). Nous logeons tous dans un gite en plein nature à une vingtaine de kilomètre d’Ambazac. Nous étions donc un bon petit groupe sur cet évènement qui proposait également des parcours de 32km et 10km.

 

Départ dimanche 24 juin à 8h00 pour le58km. Ce trail est en partenariat avec la gendarmerie, nous passerons la journée entourée de petits hommes bleus, nombreux sur tout le parcours. Après l’atterrissage d’un parachutiste parti avec un hélicoptère de la gendarmerie, c’est plus de 500 coureurs qui sont lâchés pour une bonne partie de la journée.

Manu, comme à son habitude,  part rapidement faisant fi de toute présence de radars mobiles. Après 2-3km, je me retrouve en compagnie de Christophe qui me rattrape car parti plus en retrait au départ, puis nous rejoignons Manu quelques minutes plus tard. Nous progressons sur le même rythme et arrivons sur le 1er ravito, au 20èmekm. Auparavant, nous aurons reçu les encouragements de la part des familles de Manu et Christophe, présentes durant ce week-end.

Toujours ensemble, nous repartons de ce ravito, mais pas pour longtemps, quelques kilomètres plus loin, Manu prendra une centaine de mètres d’avance. C’est alors que j’entends Christophe crier derrière moi. Sa cheville vient de tourner sur un secteur de course pierreux. Je m’arrête pour l’attendre et prendre de ses nouvelles. Nous marchons un peu, puis trottinons pour voir l’étendue des dégâts. Il me dit que ça devrait aller, et que je peux partir devant car il n’arrivera pas à me suivre. Je me dis alors que ce serait bien de rattraper Manu pour faire course ensemble. Après un départ trop rapide pour moi, désormais Je me sens bien et accélère le rythme. L’avenir me dira que j’ai surement eu tort d’essayer de le rejoindre si vite.

Peu avant le 30èmekm, je l’ai alors en vue. Nous passons de nouveaux devant nos supporters, et leur dit que Christophe est derrière car il s’est fait une entorse de la cheville. A mi-parcours, après réflexion et pour ne pas aggraver sa blessure, se sera malheureusement la fin pour lui.

Quelques minutes plus tard, je reviens enfin sur Manu. Nous allons passer presque toutes la fin de course ensemble. Nous atteignons le second ravito situé au 40èmekm, et retrouvons Christophe avec sa famille et celle de Manu. Peu avant, j’ai ressenti quelques alertes de crampes, je prends alors le temps de bien boire et de m’alimenter. Je repars en marchant tranquillement tout en attendant Manu.  Une fois le binôme reformé, nous reprenons la course.

En ce qui me concerne, les crampes sont de plus en plus fréquentes et intenses, m’obligeant, plusieurs fois, à m’étirer et marcher. Nous faisons le yoyo tous les deux, Manu souffrant du genou surtout dans les descentes. J’arrive légèrement avant Manu au passage du 50èmekm ou se trouve nos supporters d’un jour. Ça fait du bien de les voir, car nous pensions désormais les retrouver qu’à l’arrivée. Je m’étire de nouveau en attendant Manu. Nous repartons une nouvelle fois ensemble et il me dit alors que l’on peut boucler ce trail en moins de 7h00. Il maintient un bon tempo, mais je constate que je ne pourrais pas le suivre, mes crampes reviennent trop rapidement et régulièrement. Je terminerais ces 8 derniers kilomètres en alternant course, marche et pause étirement. Ais je trop taper dans la machine en milieu de course pour revenir sur manu en oubliant de boire suffisamment ?

Toujours est-il que cette fin de course sera longue et dur pour moi. Je rallierais l’arrivée en 7h03m58s. Manu me précèdera de 2min pour finir en 7h01m42s, ne pouvant passer sous la barre des 7h00 de course.

Très beau trail à faire ou à refaire, à 3h30 de route de chez nous. Belle organisation et belle ambiance, bon ravito, bénévoles très sympa. Beaucoup de monde au départ et à l’arrivée, ainsi que sur les 30 premiers kilomètres de la course.

Carl

Logo album