Trail Blanc - St Lary Soulan - 13 mars 2016

TRAIL BLANC - St LARY Soulan - 13 mars 2016


Départ de nos campagnes,  samedi matin à 8 h, direction St Lary Soulan, pour un Trail Blanc.  Tout le monde y va pour chercher quelque chose d'inédit. C’est également une première édition pour les organisateurs du grand raid des Pyrénées.
  
Avec moi, les grisettes : Evelyne , Caro, Gadgeot de Raid landes aventure et Patrick de l’AMA Cugand, également Hugo de l'entente Sèvre  covoiture avec nous pour rejoindre ses collègues partis la veille. Le trajet se fait sans encombre, mis à part  notre GPS "Patrick" qui nous demande de prendre la sortie St Lary que nous ne trouverons jamais et du coup nous loupons la sortie Lannemezan, 30 km en plus dans les jambes !

Arrivée à 16 h, il fait beau, nous prenons nos quartiers dans  un appartement avec vu sur le plat d'Adet. A la récupération des dossards, nous découvrons le parcours dévoilé au dernier moment. La météo annonce un beau temps mais assez froid le matin ! Place à la traditionnel pasta party de la veille de défi, les esprits sont bels et bien dans la course de demain. Un sujet domine les conversation et alimente toute la soirée : « Combien de couches dois je prendre, 2,3,4 ou bien 3, 4.... ? » Au final on partira tous avec  4 couches !

Dimanche matin. 6h30. Ça pique ! Direction la télécabine pour monter au Plat d'Adet, lieu du départ. Nous arrivons un peu à la bourre, l’organisateur qui bipe le dossard, nous sème la panique « le  départ est imminent »,  il nous dépêche  de mettre nos chaines sous nos chaussures, oh la la .... . Echauffement au pas de course jusqu’à la ligne de départ, nous partons en queue de peloton,  c'est parti ! 

La montée du départ donne très vite le tempo…. Chacun prend son rythme....Passage dans les nuages. La  neige est glacé et craque sous nos pas, le jour se lève, les images sont magnifiques. Le froid gèle les tuyaux des gourdes, impossible de boire… Gadgeot me rejoint en haut de la première montée au moment où je capture les images de notre passage au dessus des nuages…nous décidons de faire route commune. La 1ere descente  est indiqué comme "HORS PISTE" ! Nous descendons dans de la poudreuse, les chevilles se glacent malgré les guêtres. Les sensations sont hors norme, la concentration est au taquet pour ne pas tomber. A ce stade, dans les têtes de tous, la question est de savoir dans quoi on s’embarque ! Les difficultés sont là, dans  les montées et dans les descentes, impossible de courir, mais les paysages nous embarquent....On en a plein la vue, à couper le souffle !
 
La 2eme montée au sommet nous emmène hors des pistes pour notre plus grand plaisir, on se retrouve dans l’épaisse couche d’or blanc, à sillonner les traces des premiers, c’est exceptionnel, on savoure même si les appuis sont difficiles dans la couche de neige épaisse. 

 3h de course, le temps passe vite, les jambes sont là,  On ne fait pas trop attention aux barrières horaires. Résultat, nous arrivons à une jonction commune sur le parcours entre le 20 et le 30  km, un organisateur nous empêche de passer et nous demande de bifurquer à gauche sur le 20 en raison d’une dépassement de délai de 5mn. Le parcours qui nous attendait correspondait au tour du Lac de L'oule et c'est la seule portion plate de 6 km, avec une montée de 150 mètres. On  apprendra qu'il n'y a pas eu  beaucoup de personnes qui sont passés, avant cette barrière horaire, (à priori 70 personnes sur 300). Du coup, on s’attarde au ravitaillement, très déçu comme bon nombre de traileurs; (La raison de ces barrières horaires courtes à respecter est due uniquement aux pistes de ski, effectivement le  parcours emprunte  une piste, et pour la sécurité ce n'est pas possible ! PRIORITE aux Skieurs !)

On repart c'est la dernière montée, non, un mur ! on l'appellera le kilomètre vertical, puis nous longeons une piste noire, descente à pique ! Descente comme des fous sur les fesses ! gamelles en pagailles fous rires, on s'amuse ! Arrivée en bas, nous empruntons un chemin dans une forêt pour rejoindre la station,  arrivée au Plat D'adet à 12 h 20 ! Nous avons au compteur 23 km et 1 868 m Dénivelé + initialement de 2 000, il nous manque le tour de L'Oule, et un peu frustré d'avoir loupé cette fameuse  jonction mais n'est que du bonheur ! Les grisettes et Patrick nous retrouvent on débriefe tous ensemble et on redescend à St Lary avec des images plein la tête....GRANDIOSE !
 
On a trouvé une  expérience UNIQUE comme on était venu chercher , une belle aventure humaine une fois de plus, un parcours exigeant, en montée et en descente, un soleil très généreux, tout était réuni !

Retour dans les chaumières dimanche soir, chacun a raconté sa course, on est tous unanime, GENIAL !

Nico

Photo arrivee

 

12823456 575627429263093 9041396049829786737 oLogo album petit