Trail des 3 provinces

 

Trail des 3 provinces Clisson - 16 septembre 2017

Img 5741 1024x683 nnDirection la loire-atlantique pour quelques raidlandais bien décidés à en découdre avec les 3 provinces et son fameux trail, avec plus de 750 coureurs sur les 3 distances confondues.

sur le 10 kms

Jean-Paul - 67ème en 55'40"

sur le 23 kms

Thierry - 42ème en 1H59'32"

Damien - 45ème en 2H00'48"

sur le 40 kms

Manu - 2ème en 3H09'14"

Christophe - 23ème en 3H38'09"

Jean-Francois - 75ème en 4H10'01"

Olive en bon suiveur VTT et Vincent Baron absent à cause d'un mal de dos ... en espérant avoir oublié personne.

J'avais coché cette course en espérant monter sur la plus haute marche, vu mes résultats précédents, la forme était bien présente et le mental aussi.

Km 0 départ à 12H30, pas facile de concilier un petit déjeuner et une platée de pates 1 heure après pour respecter les 3 heures de digestion ... l'estomac un peu lourd, le départ est donné. Je pars prudemment dans une groupe de 4 coureurs pour passer Clisson. 2 fuyards sont déjà partis aux avant-postes.

Km 9 Olive m'annonce que le 1er est à 2 minutes et on ne voit déjà plus le second. Je n'ai pas de superbes sensations, l'estomac lourd et une pointe de côté qui vient se greffer à tout cela depuis 2 / 3 kilomètres.  

Km 13.6 on aborde les bords de Moine plus roulant après quelques virées pentues dans des sous-bois, le ressenti est meilleur et l'allure me convient bien. 

Km 16 on attaque la côte de l'écarpière (mine d'uranium à saint Crespin), toujours grouper à 4 ... Olive m'annonce le 1er à 3 minutes qui a l'air déjà marqué et le second à 1'30 ... 1H15 de course, on verra bien, peut-être un peu tôt mais je décide de faire exploser le groupe et de me lancer à la poursuite des 2 fuyards.

Km 20 je suis à 1'15" du second je l’aperçois sur les grandes lignes droites, mais je décide de revenir progressivement car la course est longue.

Km 28 un peu plus de deux heures de course de fait, je reviens sur le second, je suis donc 2ème et je le décramponne assez rapidement dans le coteau de Sarzeau à l'entrée de Boussay (peut-être un peu trop), il m'annonce que le premier est à 3'30"... je continue mon périple en creusant les écarts, mais en ne croyant guère revoir l'homme de tête.

Km 32 je connais le retour par cœur mais le final va être rude il reste 3/4 d'heure de course et je sens que les jambes dures et l'allure faiblie dans les bosses et dans les relances (un manque de sorties longues, c'est sûr).

Km 35 on m'annonce le troisième à 1'30", je suis sereins et me dit que la seconde place est acquise.

Km 36 j'aperçois les 2 vététistes d'ouverture de course et le premier qui est quasiment à l'arrêt il est planté, je n'y crois pas ... je file vers la gagne ...

Km 38 Olive m'annonce que le troisième (maintenant second) n'est plus qu'à une minute, ce qui équivaut à 200 / 300 mètres, il doit donc m'avoir en point de mire assez régulièrement ... je suis donc le chassé et lui le chasseur et je crois que je n'ai pas le bon rôle car je suis incapable d'accélérer et j'ai hâte que ca se termine.

Km 40 il me rattrape et me dépote dans un faux plat (le dernier), je suis à fond et incapable de le suivre, il file vers la victoire et a une bien meilleure foulée que moi.

Km 41 je termine 2ème à une minute du premier, il m'a manqué 3 fois rien mais tant que la ligne n'est pas passée et comme le dit el professor (Vincent Jaud), tout se joue dans les derniers kilomètres.

Dans tous les cas, une très belles course, et une belle organisation à refaire dans les années à venir et un grand merci à mon suiveur vététiste qui m'a été d'un grand soutien.

Manu

JfJf 3Jf 2Img 5661 1024x683 bbImg 5625 1024x683 bisImg 5592 1024x683ChristopheChristophe 2Clisson